08-538006 Jean d'Ormesson 1925-2017

Jean d'Ormesson s'en est allé. La France s'est réveillée un peu moins grande ce matin. 

Disparaient avec lui une manière d'être Français, le goût de la gaîté et de la conversation, la profondeur superficielle du gentilhomme. Il incarnait la politesse et la courtoisie. Il laisse derrière lui des écrits, des anecdotes en pagaille, et surtout un style admirable : une phrase de droite, ample comme au XVIIIème et qui tenait debout. Jean d'Ormesson écrivait si bien qu'il pouvait écrire indéfiniment le même livre sans lasser son lecteur. On aimait ses défauts autant que ses qualités, quand parfois son oeuvre tournait en rond, l'homme emportait les plus chafouins d'entre nous par sa bonne humeur et les autres, par sa verve.  Il s'est mis en scène mille fois dans ses livres sans jamais se dévoiler ; il portait avec style des vestes en tweed, des yeux clairs et des siècles d'histoire familiale ; il fut médiatique sans raccoler, populaire sans s'abaisser. Je suis triste ce soir, d'avoir perdu un grand auteur et de ne plus pouvoir l'entendre répéter sur les ondes : "C'est épatant !"